Calorifugeur nucléaire
Métier de l’industrie - Nucléaire

Comment trouver le métier
qui vous correspond ?

Métiers associés : Mécanicien en réfrigération et en climatisation (H-F), Chauffagiste (H-F), Mécanicien robinetier (H-F), Technicien thermicien (H-F), Echafaudeur (H-F)

  1. Quelles sont les missions du CALORIFUGEUR ?

    Le calorifugeur, aussi nommé « monteur en isolation thermique », est l’opérateur chargé, sur un chantier, de poser des matériaux isolants afin d’éviter les transferts de chaleur ou le risque d’incendie. Il est parfois aussi chargé d’isoler contre le bruit. Son travail vise donc à la fois l’optimisation des systèmes (en limitant les pertes d’énergie) et la protection de ses collaborateurs ou des futurs utilisateurs du bâtiment.

     

     

    Ses principales activités ?

    Le travail du calorifugeur est un travail aussi technique que physique.

    • Sur la base des dessins et devis qui lui sont communiqués, il doit définir le(s) type(s) d’isolant(s) à employer sur le chantier : isolants thermiques, acoustiques, ou protection incendie.
    • En atelier, il doit couper l’isolant choisi aux dimensions adéquates, en tenant compte du montage à effectuer.
    • Il applique ensuite les matériaux isolants sur les tuyauteries, le système de chauffage ou de refroidissement, les cuves, le circuit de réfrigération, etc.
    • Il intervient aussi durant les opérations de maintenance, pour retirer l’isolant des zones à atteindre, puis le remettre en place une fois la vérification terminée.
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Un calorifugeur a tout d’abord besoin d’une excellente condition physique :

    • il doit être capable de porter de lourdes charges ;
    • il doit pouvoir effectuer un travail de précision dans des conditions inconfortables ;
    • il ne doit pas avoir le vertige, car il sera souvent amené à travailler en hauteur.

    Il lui faudra aussi des compétences techniques :

    • il doit avoir de bonnes bases en physique ainsi qu’une vision claire dans l’espace ;
    • il doit maîtriser les différentes techniques de pose d’isolant : pulvérisation, encollage, soufflage, rubanage, etc.
    • il doit s’assurer à tout moment de respecter strictement les règles de sécurité.

    Souvent amené à travailler en équipe, le calorifugeur a, en outre, tout intérêt à collaborer facilement avec ses collègues, et à pouvoir garder son sang-froid et sa concentration en toutes circonstances.

     

     

    Comment devenir CALORIFUGEUR ?

    Différentes filières peuvent mener au travail de calorifugeur. On pourra, par exemple, s’orienter vers un CAP ou un BEP technique, tel que le CAP monteur en isolation thermique et acoustique. Un BAC professionnel ou un BTS maintenance sont aussi des options à envisager.

     

     

     

    Dans quel environnement ?

    Le calorifugeur travaille généralement sur des chantiers de construction neuve ou des chantiers de réhabilitation, que ce soit par l’entremise d’une compagnie de construction, d’une entreprise de calorifugeage ou bien en tant qu’indépendant. Il peut aussi travailler dans le secteur industriel, et plus particulièrement dans l’industrie nucléaire.

     

     

    Avec quelles perspectives d’évolution ?

    Au sein d’une entreprise de calorifugeage, le calorifugeur peut espérer devenir chef d’équipe, voire chef de chantier. Il pourra aussi évoluer vers un poste en atelier, tel que tôlier-traceur.

    Pour aller plus loin

    Plus d'info sur le métier

     

    Les formations qui préparent à ce métier

     

     

     

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d’emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers de la production industrielle et mécanique.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence