Cet été : CDD ou Intérim,
quel contrat choisir ?

  1. Optimiser vos contrats

    L'été approche et c'est l'occasion pour vous de faire face à des hausses d'activité, des remplacements de collaborateurs en congés ou encore gérer des impondérables !

    Mais avant la hausse des températures, vous devez anticiper les fluctuations de votre effectif pour mieux les maîtriser, puis ensuite décider : sous quel contrat recruter vos collaborateurs ?

    CDD Vs Intérim, emploi à caractère saisonnier (coûts, avantages et différences) faisons le point !

     

    Thématique

    CDD

    Intérim

    Cas de recours

    Cas général :

    • Remplacement de salarié absent (sauf salarié gréviste) ou dans l'attente d'un recrutement.
    • Accroissement temporaire d'activité.
    • Travaux temporaires par nature : Emploi à caractère saisonnier ou pour lequel il est d'usage constant de ne pas recourir au CDI
    • Contrat avec complément de formation professionnelle.
    • Contrat mis en place dans le cadre de la politique de l'emploi.

    Spécificité CDD :

    • Remplacer un médecin du travail.

    Spécificités Intérim :

    ·         Situations spécifiques liées au salarié intérimaire

    Période d'essai

    CDD ≤ 6 semaines = 1j / sem. de contrat avec plafond = 2 semaines. 

    CDD > 6 mois = 1 mois.

    CTT ≤ 1 mois = 2 jours. 

    1 mois ≤ CTT ≤ 2 mois = 3 jours.

    CTT > 2 mois = 5 jours.

    Rupture avant le terme

    Cas général :

    • Contrats devant être réalisés dans leur intégralité sur une période donnée, pouvant être rompus avant le terme du contrat uniquement en cas de faute grave ou de force majeure.
    • Rupture à l'initiative du salarié pour un CDI

    Spécificité CDD : 

    Rupture à l'amiable 
    Rupture pour inaptitude

    Spécificité Intérim :

    Le contrat d'intérim permet de bénéficier d'une souplesse supplémentaire, de plus ou moins 20%  de la durée de la mission.

    La durée des missions d'intérim s'adapte à la charge de travail, ni plus, ni moins.

    Calcul des effectifs

    Cas général : CDD (hors contrats spéciaux) et contrat d'intérim sont pris en compte dans les effectifs de l'entreprise en cas de surcroît d'activité et au prorata de leur temps de présence.

    Prime de fin de contrat

    Les indemnités de fin de contrat ne sont pas dues en cas de rupture anticipée du contrat à l'initiative du salarié, ou en cas de faute grave ou en cas de force majeure.

    Spécificité CDD :

    • Indemnité de précarité de 10% en fin de mission

    Pas d'obligation de versement d'indemnités de précarité pour les cas suivants :

    • Mineurs travaillant pendant leurs périodes scolaires ou universitaires
    • A l'issue d'un contrat saisonnier ou pour usage constant

    Spécificité Intérim :

    • Indemnité de fin de mission de 10%

    Durée max du contrat

    Règle générale : La durée totale d'un CDD ou d'un contrat d'intérim ne peut excéder 18 mois, renouvellements compris pour le même motif.

    Ancienneté

    Cas CDD : l'ancienneté est reprise en cas d'embauche en CDI (si CDD successifs sans interruption : ancienneté à compter du 1er CDD, si CDD successifs mais avec une interruption, seule compte la durée du dernier CDD).

    Cas contrat d'intérim : prise en compte des missions effectuées dans les 3 mois précédents l'embauche.

    Réduction des charges patronales

    En cas de CDD, l'entreprise peut bénéficier de la réduction Fillon pour les salaires allant jusqu'à 1,6 SMIC.

    -

    Crédit d'impôts

    En cas de CDD, l'entreprise bénéficie du CICE pour les salaires allant jusqu'à 2,5 SMIC.

    -

    Budget formation

    Le salaire du CDD est intégré à la masse salariale globale de l'entreprise, celui-ci impacte donc le budget formation (et tout autre budget qui sont fonction de la Masse salariale).

    Aucun impact sur le budget formation.

    Processus de recrutement

    L'entreprise prend en charge l'ensemble du process de recrutement ou son externalisation.

    Le recrutement est pris en charge par l'entreprise de travail temporaire.

    Gestion administrative

    L'entreprise assure l'intégralité de la gestion administrative et obligations employeur (contrat, paie, CPA, ticket restaurant, complémentaire santé, visite médicale...).

    L'entreprise de travail temporaire s'assure de toute la gestion administrative et des obligations en tant qu'employeur.

     

    Coûts directs

    Salaire brut + charges + taxes assises sur le salaire + intéressement.

    Majoration du taux de cotisation chômage pour les CDD de courte durée.

    1 facture unique de l'entreprise d'intérim, calculée la plupart du temps sous forme de coefficient appliqué au salaire brut.

    Coûts indirects

    Le CDD est comptabilisé dans la masse salariale de votre entreprise et son augmentation impacte directement les charges indexées.

    Temps passé au recrutement éventuel (ou honoraire d'un prestataire),  à la gestion administrative, l'intégration des collaborateurs, l'absentéisme/turnover et au suivi des évolutions législatives pour assurer une conformité des contrats.

    L'intérim n'impacte pas vos taxes assises sur la masse salariale.

    Toute la gestion du recrutement au suivi administratif des collaborateurs est déléguée à l'entreprise d'intérim et compris dans la facture.

    L'utilisation de la souplesse de date de fin de mission permet d'optimiser votre recours à l'intérim.


    Cet été comme à tout moment, votre entreprise doit pouvoir réagir de façon rapide et agile.

    Avez-vous mesuré le temps nécessaire au recrutement et à la gestion administrative de vos CDD ? Réalisez-vous que le coût réel d'un CDD ne se limite pas à son salaire brut ?

    Pensez à confier à un professionnel le recrutement de vos candidats ou la gestion administrative de vos contrats. Vous réaliserez des économies, limiterez les risques juridiques et disposerez des meilleurs talents. Contactez un professionnel !