Plaquiste
métier du BTP

Comment trouver le métier
qui vous correspond ?

Métiers associés : Plaquiste monteur (H-F), Poseur faux plafonds (H-F), Plaquiste faux plafonds (H-F), Plaquiste maçon (H-F), Jointoyeur (H-F).

  1. Quelles sont les missions du plaquiste ? 

    Le plaquiste intervient dans l’aménagement, l’isolation et la décoration des espaces intérieurs d’un bâtiment. Le plaquiste peut agencer des bureaux (séparation avec des cloisons), corriger les caractéristiques géométriques ou phoniques d’une pièce, mettre en place des cuisines ou des stands, etc. On trouve des plaquistes sur des chantiers de constructions neuves, de rénovation ou de restauration de monuments historiques.

    Le plaquiste a pour rôle de poser des cloisons et des faux plafonds. Le plaquiste monte sur différentes surfaces (sol, mur ou plafond) des plaques préfabriquées (en bois, métal, plastique, plâtre, cloisons alvéolaires, etc.). Puis il les enduit, les lisse et les jointe. Le plaquiste est également chargé de l’isolation (thermique et phonique) et du passage des gaines techniques. Un plâtrier peut assurer le travail de plaquiste.

     

     

    Ses principales activités ?

    À partir d’un schéma d’installation, le plaquiste effectue les tâches suivantes :

    • Installation des stocks de matériaux, des échafaudages, des gardes de corps anti-chutes et des lignes de vie. 
    • Pose des panneaux préfabriqués (agglomérés, stratifiés, placoplâtre, métal, plastique, etc.). 
    • Montage des cloisons, des sols, des doublages en panneaux ou des faux plafonds. 
    • Mise en place des huisseries, des encadrements et des montants. 
    • Jointure et renforcement de la structure des panneaux.
    • Correction éventuelle de l’équerrage et l’aplomb des murs ou l’horizontalité des sols.
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Le métier de plaquiste exige des compétences et une technicité très précises :

    • Lecture de plan.
    • Maniement d’outils tels que équerre, niveau, perceuses.
    • Prise de mesures, traçage, collage et application d’enduit.
    • Connaissance des règles d’hygiène et de sécurité.

    Soigneux et méticuleux, il a le goût du détail et le sens de la décoration. Exposé à la poussière, il n’est pas sujet aux allergies. Il est enfin doté d’une bonne résistance physique (port de charges lourdes).

     

     

    Comment devenir plaquiste ?

    Par la voie de l’apprentissage ou en formation initiale, plusieurs formations préparent au métier de plaquiste :

    • CAP plâtrier plaquiste
    • BEP finition, plâtre et préfabriqués,
    • Mention complémentaire (MC) plaquiste,
    • Bac pro Aménagement et finition,
    • BTS Aménagement et finition,
    • AFPA : Titre professionnel plaquiste.
     

     

     

    Dans quel environnement ?

    Professionnel du second œuvre (aménagement et équipement des bâtiments), le plaquiste est autonome et polyvalent sur les petits chantiers, et travaille sous la responsabilité d’un chef d’équipe sur les chantiers plus importants.

     

     

    Avec quelles perspectives d’évolution ?

    Un plaquiste confirmé peut se spécialiser dans les travaux d’aménagement, de finition et d’ornementation, devenir chef d’équipe, voire chef de chantier (avec un BTS) ou bien artisan installé à son compte.

    Pour aller plus loin

    Plus d'info sur le métier

     

    Les formations qui préparent à ce métier

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d’emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers de la construction et des travaux publics.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence