Assistant Juridique
métier du tertiaire

Comment trouver le métier
qui vous correspond ?

Métiers associés :

  1. Quelles sont les missions de l’assistant juridique ?

    L’assistant juridique seconde un professionnel du droit : avocat, notaire, huissier, conseiller juridique, juriste dans une entreprise ou dans une administration. Il doit faciliter la bonne organisation du travail de son supérieur hiérarchique et assurer son secrétariat juridique. Il gère le planning du juriste qu’il assiste. Sous la responsabilité de ce dernier, il peut élaborer et corriger certains actes ou des contrats simples ; il peut négocier certaines clauses avec les parties au contrat, assurer le suivi des procédures administratives, préparer les dossiers, mettre à jour la réglementation, assurer une veille réglementaire. L’assistant juridique peut aussi assurer les tâches de secrétariat classique : organisation des voyages et des réunions.

     

     

    Ses principales activités ?

    Les tâches quotidiennes de l’assistant juridique relèvent avant tout d’une activité de secrétariat. Il lui revient donc de :

    • tenir l’accueil, traiter le courrier en lien avec sa mission,
    • rédiger la correspondance pour les dossiers qu’il a en charge,
    • classer et archiver la documentation,
    • communiquer les informations à différents services.

    À cela, s’ajoutent certaines tâches liées à l’environnement spécifique de sa mission : préparer des audiences, rédiger des procès-verbaux, des baux, assurer la rédaction de certains actes, effectuer des recherches documentaires, assurer le suivi et l’exécution des formalités administratives et juridiques.

     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Doté à la fois de solides connaissances en droit et d’un grand sens de l’organisation, l’assistant juridique doit en outre : 

    • posséder une bonne expression écrite et orale, 
    • maîtriser les logiciels de bureautique : traitement de texte, tableur, messagerie et agenda électroniques, 
    • suivre la législation qui évolue continuellement,
    • connaître une ou plusieurs langues étrangères selon l’environnement où il exerce.

    Rigoureux, méthodique, autonome, l’assistant juridique doit également se montrer réactif, diplomate et soucieux du respect de la confidentialité.

     

     

    Comment devenir assistant juridique ?

    Plusieurs formations permettent d’accéder au poste d’assistant juridique, l’idéal étant d’acquérir une double compétence, administrative et juridique :

    • Certificat de Qualification Professionnelle de secrétaire juridique.
    • Diplôme d’université secrétaire juridique / Diplôme d’université assistant juridique (DU).
    • BTS assistant de manager / DUT carrières juridiques.
    • Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) mention assistanat juridique
    • Licences pro orientées vers les activités juridiques ou le droit.
     

     

    Dans quel environnement ?

    Cabinets d’avocats, d’huissiers et études notariales sont les principaux pourvoyeurs de postes d’assistant juridique. Néanmoins, on en trouve également en entreprise, dans les services juridiques et des ressources humaines, ainsi que dans les banques et les assurances. Les administrations offrent également ce type de poste à ceux qui ont passé le concours de secrétaire administratif.

     

     

    Avec quelles perspectives d’évolution ?

    Selon son niveau de formation et sa motivation, l’assistant juridique peut évoluer vers un poste de clerc de notaire, d’huissier, devenir greffier ou même avocat, ou encore intégrer la fonction publique via les concours administratifs.

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d’emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers des ressources humaines et du juridique.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence