Chaudronnier
métier de l'industrie

Comment trouver le métier
qui vous correspond ?

Métiers associés : Chaudronnier soudeur (H-F), Chaudronnier tôlier (H-F), Chaudronnier tuyauteur (H-F), Chaudronnier métallier (H-F), Chaudronnier plastique (H-F), Chaudronnier naval (H-F), Oxycoupeur (H-F).

  1. Quelles sont les missions du chaudronnier ?

    Le chaudronnier travaille les métaux : le cuivre, l’acier, l’étain, le plomb et les alliages comme l’aluminium. Il réalise, à partir de feuilles de métal, des pièces pour différentes industries. Ces pièces peuvent être de petites dimensions, il travaille alors en atelier, ou de grande taille et sa mission s’effectue sur le chantier. Outre la fabrication de nouvelles pièces, le chaudronnier peut assurer la maintenance de pièces existantes, déformées, cassées ou usées. Sa mission sera alors de diagnostiquer l’état de la pièce, de la remettre en état, de fabriquer éventuellement des pièces non standard et de contrôler leur conformité. 

     

     

    Ses principales activités ?

    À partir des plans de l’ouvrage à fabriquer, le chaudronnier étudie la forme qu’il veut obtenir, la quantité de matière et les outils à utiliser. Manuellement ou à l’aide de machines, il :

    • découpe des feuilles de métal selon le tracé exigé,
    • leur donne une forme en appliquant différentes actions : pliage, cintrage, perçage, emboutissage,
    • assemble les éléments en soudant, boulonnant, rivetant
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Le chaudronnier doit être en mesure de :

    • lire un plan en deux et trois dimensions et se représenter des formes et des volumes dans l’espace,
    • faire des calculs et un peu de géométrie,
    • découper, cisailler, poinçonner, souder, plier, cintrer et emboutir,
    • utiliser les machines pour réaliser ses opérations mécaniquement,
    • manier des commandes numériques,
    • respecter les normes strictes de sécurité qui régissent sa profession.

    Habile manuellement, minutieux et autonome, le chaudronnier a une bonne perception des formes dans l’espace, de l’endurance physique (bruit, port de charges, station debout), et une capacité à travailler en équipe.

     

     

    Comment devenir chaudronnier ?

    De nombreuses possibilités de formation existent pour accéder au métier de chaudronnier selon le niveau et le type de poste recherchés :

    • CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle,
    • CAP Construction d’ensembles chaudronnés,
    • CAP Conduite de systèmes industriels, production et transformation de métaux,
    • CAP Composites plastiques chaudronnés,
    • Bac pro Réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques,
    • Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle,
    • Bac techno STI, spécialité génie mécanique, option structures métalliques,
    • BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle, BTS fonderie.
     

     

     

    Dans quel environnement ?

    Pour les ouvrages de petite et moyenne dimensions, le chaudronnier exerce en atelier, tandis qu’il se déplace sur les chantiers pour les gros ouvrages. De nombreux secteurs d’activité très variés recherchent des chaudronniers : le bâtiment, le transport, la chimie, l’aéronautique, la construction navale, l’agroalimentaire...

     

     

    Avec quelles perspectives d’évolution ?

    Un chaudronnier confirmé peut évoluer vers un poste de contremaître, de chef d’atelier, ou s’orienter vers un bureau d’études et des méthodes, le contrôle qualité, s’installer à son compte ou bien encore devenir formateur.

    Pour aller plus loin

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d’emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers de la métallurgie et de la fonderie.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence