Contrôleur environnement
Métier de l’industrie - Nucléaire

Comment trouver le métier qui vous correspond ?

Métiers associés : Chargé de prévention et de sécurité (H-F), Coordinateur sécurité et protection de la santé (H-F), Ergonome (H-F), Eco-conseiller (H-F), Contrôleur du travail (H-F), Ecotoxicologue (H-F)

  1. Quelles sont les missions du Contrôleur environnement ?

    Le contrôleur environnement, aussi appelé ingénieur QHSE (qualité, hygiène, sécurité et environnement), est la personne chargée d’identifier, puis de réduire, les risques naturels, sanitaires et technologiques. Il s’occupe des risques pouvant viser le personnel de l’entreprise ou de l’usine, mais aussi des risques qui visent le public ou la collectivité. Il met en outre son expertise à la disposition de l’entreprise afin de réduire le nombre d’accidents de travail. 

     

     

    Ses principales activités ?

    Le contrôleur environnement est chargé :

    • d’évaluer les risques de maladies et d’accidents professionnels, ainsi que la pollution et les nuisances sonores générées par une usine donnée ;
    • d’analyser les dangers posés par l’implantation d’une centrale, et d’identifier les manières de réduire ces dangers ;
    • de déterminer comment l’usine impacte l’environnement (notamment à travers des mesures fréquentes de la radioactivité), et de veiller à ce que cet impact reste minimal ;
    • d’établir les règles de sécurité à respecter dans l’entreprise, et de veiller à leur bonne application ;
    • de s’assurer que les conditions de travail du personnel sont conformes aux normes ;
    • de faire un travail de sensibilisation auprès du personnel : communication des consignes de sécurité, formation aux techniques de secours, attitude à adopter en cas d’alerte, etc.
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Le contrôleur environnement doit posséder de multiples compétences pour mener à bien son travail :

    • connaissances scientifiques, techniques et juridiques en matière de sécurité – des connaissances qui devront être régulièrement actualisées ;
    • bonne connaissance des conditions de travail de l’usine dans laquelle il exerce ;
    • compétences de secourisme ;
    • réactivité et sang-froid dans les situations d’urgence (accident, danger, etc.) ;
    • compétences pédagogiques (afin de transmettre et de faire appliquer les consignes de sécurité).
     

     

    Comment devenir Contrôleur environnement ?

    Il existe différentes filières pour devenir contrôleur environnement. Pour les postes d’exécutant, une formation BAC + 2 (DUT hygiène, sécurité, environnement) ou BAC + 3 (licence professionnelle en gestion des risques industriels et technologiques) peuvent suffire. Ceux qui ont l’intention d’évoluer rapidement vers un poste de responsable s’orienteront vers un master sciences, technologies, santé ou un master qualité, hygiène, santé.

     

     

     

    Dans quel environnement ?

    Le contrôleur environnement peut travailler aussi bien dans le secteur public (pour des hôpitaux, ou encore à l’inspection des chantiers BTP) que dans le secteur privé (dans des entreprises industrielles ou des éco-industries). L’industrie nucléaire, tout particulièrement, est souvent à la recherche de contrôleurs environnement.

     

     

    Avec quelles perspectives d'évolution ?

    Le contrôleur environnement évoluera naturellement vers un poste de responsable environnement, hygiène et sécurité. S’il souhaite devenir indépendant, il pourra aussi se lancer dans une activité de consultant en sécurité ou en environnement.

    Pour aller plus loin

    Plus d'info sur le métier

     

    Les formations qui préparent à ce métier

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d'emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers de la production industrielle et mécanique.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence