Géomètre topographe
métier de l'ingénierie

Comment trouver le métier
qui vous correspond ?

Métiers associés : Géomètre expert (H-F), Ingénieur géomètre (H-F), Technicien géomètre (H-F).

  1. Quelles sont les missions du géomètre topographe ? 

    Tracé d’une route, aménagement d’un quartier, calcul des limites d’une propriété ou de la surface d’un appartement… le géomètre topographe intervient toujours le premier. Il procède avant travaux à des relevés métriques à l’aide d’un appareil spécifique, le théodolite, qui prend la mesure de tous les éléments topographiques : altitude du sol, profondeur, distances, surface, arbres, poteaux, murs… De retour à son bureau, le géomètre topographe établit, à partir des données relevées, sur ordinateur (CAO, DAO, SIG, images satellites) les cartes et les plans qui fixent les limites foncières et les possibilités de construction ou d’aménagement. 

    Selon son niveau de qualification (géomètre expert), il peut également intervenir pour estimer la valeur foncière d’un terrain en milieu urbain ou rural, la valeur d’un bien immobilier, participer à l’établissement du POS (plan d’occupation des sols) d’une commune, ou intervenir pour régler des litiges entre propriétaires. 

    Le géomètre topographe passe en moyenne 3 journées par semaine sur le terrain et 2 journées au bureau. Ses missions l’amènent à travailler en collaboration avec de nombreux interlocuteurs : architectes, urbanistes, professionnels de l’immobilier, élus locaux, représentants de l’Etat, notaires, avocats…

     

     

    Ses principales activités ?

    Entre relevés de terrain et calculs sur ordinateur au bureau, les activités du géomètre topographe sont multiples et varient selon les besoins : délimitation d’une propriété, tracé d’une voirie… 

    Il est amené à :

    • effectuer des mesures sur le terrain avec des appareils de haute technologie,
    • utiliser ces mesures pour évaluer espace, distances, volumes et relief,
    • retranscrire ces données sur ordinateur,
    • utiliser les images satellites pour compléter et affiner ses mesures,
    • réaliser des plans et des cartes par ordinateur,
    • transmettre ses plans à l’ingénieur géomètre ou au responsable de chantier.
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Sur le terrain, le géomètre topographe doit :

    • mettre en œuvre des compétences d’évaluation (sens de l’espace, des reliefs, des distances…) et de précision (repérage des moindres détails), 
    • disposer de connaissances en topographie,
    • savoir utiliser des instruments de mesures.
    • De retour à son bureau, le géomètre topographe doit :
    • manier aisément les systèmes de calcul,
    • maîtriser le traitement informatique des données,
    • maîtriser la CAO (conception assistée par ordinateur) et la DAO (dessin assisté par ordinateur), les SIG (systèmes d’information géographique), les images satellites,
    • faire appel à ses connaissances juridiques en droit foncier (géomètre expert).

    Fin observateur, le géomètre topographe est doté d’une excellente vision. Il est également précis et rigoureux, car la moindre erreur de mesure ou de calcul peut entraîner des conséquences financières importantes. Doté d’une bonne capacité de synthèse, il sait utiliser de nombreuses données pour produire une analyse et des résultats clairs et précis. Le géomètre topographe sait s’adapter à des conditions parfois difficiles (terrains accidentés, intempéries…), et communiquer avec toutes sortes d’interlocuteurs (architectes, urbanistes, représentants de l’État, notaires…).

     

     

    Comment devenir géomètre topographe ?

    Du bac pro à la licence pro, plusieurs diplômes permettent d’accéder au métier de géomètre topographe :

    • Bac pro Technicien géomètre topographe,
    • BTS Géomètre topographe,
    • BTS Études et travaux géographiques, proposé par l’ENSG (École nationale des sciences géographiques),
    • Licence pro Aménagement du territoire et urbanisme, spécialité cartographie, topographie et système d’information géographique,
    • Licence pro Travaux publics, spécialité technicien en géo-mesures et foncier.

    À noter : un niveau bac + 5 permet de devenir ingénieur topographe.

     

     

    Dans quel environnement ?

    Le métier de géomètre topographe peut s’exercer dans un cabinet de géomètres experts, une société de topographie, un cabinet d’études, une entreprise de travaux publics, une société d’autoroutes ou bien, dans le secteur public, au service du cadastre, à l’IGN (Institut géographique national), dans un service topographique d’une entreprise comme la SNCF, EDF, la RATP ou une direction départementale de l’équipement…

     

     

    Avec quelles perspectives d’évolution ?

    Suivant son niveau de qualification initial, un géomètre topographe peut évoluer par l’expérience au sein de différentes entreprises ou en obtenant un diplôme d’ingénieur pour devenir géomètre expert, ou bien en passant un concours dans la fonction publique.

     

    Témoignage

    1. Sylvie, géomètre topographe

      "Je suis géomètre topographe. Mon métier consiste à représenter sur le papier des bâtiments existants ou à implanter des projets qu’on a réalisés sur papier. Une fois que j’ai défini les plans en informatique, je les rentre dans la machine et je pars faire mon implantation. On peut évoluer vers le poste de chef de chantier pour rester dans la partie terrain ou alors aller travailler au bureau d’études de l’agence qui consiste à faire les projets en informatique."

     

    Pour aller plus loin

    Plus d'info sur le métier

     

    Les formations qui préparent à ce métier

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d’emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers bureau d’études, méthodes et qualité.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence