Les métiers de l'aéronautique
Mécanicien aéronautique

Vous souhaitez travailler
dans le secteur aéronautique ?

Métiers associés : Agent de maintenance aéronautique (H-F), Mécanicien avionique (H-F), Mécanicien avion, cellule, moteur, électricité (H-F), Mécanicien d’entretien d’avion (H-F), Mécanicien motoriste aéronautique (H-F), Mécanicien de piste (H-F), Mécanicien révision mécanique aéronautique (H-F).

  1. Quelles sont les missions du mécanicien aéronautique ?

    En atelier, dans un hangar ou sur piste, chez un constructeur, une entreprise de maintenance, dans un aéroclub ou une compagnie aérienne, les missions du mécanicien aéronautique varient et couvrent des activités différentes. Son rôle consiste avant tout à prévenir toute panne ou anomalie avant ou après le vol. Quel que soit son domaine d’intervention (cellule ou structure de l’avion, moteurs, systèmes pneumatiques, électriques, hydrauliques, instruments de bord…), il doit être en mesure de démonter, inspecter, tester, réparer, contrôler et remonter l’équipement dont il est en charge, en suivant précisément la documentation technique du constructeur et en respectant les consignes de sécurité et les délais (l’immobilisation d’un avion coûte très cher).

     

     

    Ses principales activités ?

    Le métier de mécanicien aéronautique s’articule autour de trois types d’actions : contrôler, détecter et réparer. Ses principales activités consistent à :

    • assurer la maintenance à échéances régulières (strictement réglementées),
    • démonter et vérifier l’état et la conformité des pièces de l’aéronef (systèmes mécaniques, électriques, hydrauliques, équipements…),
    • contrôler les éléments d’équipements,
    • effectuer des essais sur les systèmes et les moteurs pour détecter les pannes,
    • rechercher l’origine d’une panne et définir les actions à mener pour la corriger,
    • remplacer ou réparer les éléments défectueux,
    • contrôler la qualité de ses interventions, réaliser les réglages et corrections nécessaires.
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Le mécanicien aéronautique possède d’abord une bonne connaissance du fonctionnement de l’appareil dont il est en charge et les réglementations aéronautiques. Ses compétences varient selon sa spécialisation (cellule, moteurs, systèmes mécaniques, électriques, pneumatiques, hydrauliques, instruments de bord…). D’une manière générale, il doit :

    • savoir effectuer des relevés de paramètres et les interpréter,
    • maîtriser les outils pour effectuer des tests,
    • lire un plan, un document technique, et suivre les indications précisément,
    • maîtriser l’anglais technique (documentation constructeur),
    • organiser son travail en respectant les contraintes de qualité, coût et délais.

    Sachant que de la qualité et du sérieux de ses interventions dépend la vie de milliers de passagers, le mécanicien aéronautique est avant tout doté d’un grand sens des responsabilités. En toutes circonstances, il sait agir rapidement, avec sang-froid et en interaction avec une équipe. Il suit et assimile en permanence l’évolution technologique des systèmes dont il s’occupe et sait s’adapter à toutes les situations (variations climatiques, horaires décalés, déplacements à l’étranger).

     

     

    Comment devenir mécanicien aéronautique ?

    Un CAP est le minimum nécessaire pour accéder au métier de mécanicien aéronautique, mais un bac pro est le plus souvent requis. Parmi les formations proposées, à différents niveaux, on retiendra : 

    • CAP Mécanicien maintenance sur systèmes d’aéronefs,
    • CAP Mécanicien cellules d’aéronefs,
    • Bac pro Aéronautique, option mécanicien systèmes cellule ou option mécanicien systèmes avionique,
    • Bac pro Technicien aérostructures,
    • BM (Brevet militaire) de mécanicien avion,
    • BTS Aéronautique,
    • BTS Maintenance et exploitation des matériels aéronautiques.
     

     

    Dans quel environnement ?

    Le métier de mécanicien aéronautique peut s’exercer dans des entreprises de construction aéronautique, des compagnies aériennes, des aéroclubs, des entreprises de maintenance d’aéronefs ou bien encore dans l’armée.

     

     

    Avec quelles perspectives d’évolution ?

    Après plusieurs années d’expérience, un mécanicien aéronautique peut évoluer vers un poste de contrôleur ou de chef d’équipe. Il peut aussi intégrer un bureau technique.

     

    Témoignage

    1. François, mécanicien aéronautique

      "Je suis chargé de la maintenance des avions. Il faut sans cesse s’adapter aux nouvelles technologies et il faut savoir s’adapter car il n’y a pas deux réparations identiques. C’est un métier passionnant car très diversifié ! "

     

    Pour aller plus loin

    Plus d'info sur le métier

     

    Les formations qui préparent à ce métier

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d’emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers de l’industrie aéronautique.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence