Mécanicien robinetier
Métier de l’industrie - Nucléaire

Comment trouver le métier qui vous correspond ?

Métiers associés : Technicien de maintenance (H-F), Technicien ordonnancement (H-F), Technicien en radioprotection (H-F)

  1. Quelles sont les missions du Mécanicien robinetier ?

    Dans une centrale nucléaire, le mécanicien robinetier occupe un rôle essentiel de maintenance et de sécurité, via le contrôle de la conformité des équipements à dominante mécanique. En particulier, il a sous sa responsabilité la maintenance des différents robinets TOR (« tout ou rien ») et des mécanismes associés.

    Prévention, sûreté, analyse et diagnostic sont les principales missions du métier de mécanicien robinetier. Les vannes, les clapets et les soupapes, entre autres équipements et installations, sont contrôlés par ses soins dans le strict respect des consignes de sécurité. Il mène des essais sur les diverses robinetteries et veille à la prévention des risques.

     

     

    Ses principales activités ?

    Le mécanicien robinetier intervient essentiellement en s’appuyant sur des modes opératoires préalablement définis. C’est dans ce cadre qu’il :

    • veille à la maintenance des équipements mécaniques, des matériels et des installations ;
    • consulte plans d’installations et consignes techniques ;
    • contrôle l’entretien et l’état des divers robinets : manuels, électriques, TOR ;
    • réalise des essais sur les installations pour s’assurer de leur bon fonctionnement et de leur conformité ;
    • prend note de leur éventuelle usure ou manque d’étanchéité pour établir un diagnostic et prévoir des correctifs.
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    Pour exercer son métier, le mécanicien robinetier doit faire preuve d’une grande disponibilité et observer strictement les règles de sécurité du nucléaire. Il a l’esprit d’équipe, beaucoup de rigueur, une bonne condition physique et une excellente capacité d’analyse des situations.

    En termes de compétences, le métier de mécanicien robinetier nécessite :

    • des habilitations mécaniques et électriques ;
    • la capacité à suivre des process ;
    • de la rigueur ;
    • le goût du travail en équipe
    • des aptitudes liées à la sécurité et à la sûreté qui varient en fonction des postes ;
    • la maîtrise des outils informatiques.
     

     

    Comment devenir Mécanicien robinetier ?

    De formation scientifique et/ou technologique, le mécanicien robinetier a suivi l’un des cursus suivants :

    • un BAC STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) ;
    • un BAC pro ou un BTS en environnement nucléaire/en maintenance des équipements nucléaires/en contrôle ou en maintenance des systèmes mécaniques automatiques ;
    • un DUT génie mécanique.
    • un DUT génie électrique et informatique industriel/génie industriel et maintenance.

    Outre ses diplômes, le mécanicien robinetier, avant de travailler sur site, doit valider des formations spécifiques en sécurité, en prévention, en radioprotection et en assurance qualité.

     

     

     

    Dans quel environnement ?

    Le mécanicien robinetier travaille dans des centrales ou sur des installations nucléaires, le plus souvent en équipe.

     

     

    Avec quelles perspectives d'évolution ?

    Avec quelques années d’expérience, le mécanicien robinetier peut évoluer vers des postes à responsabilités : chef d’équipe ou chef de projet, chargé d’affaires, responsable de chantier, gestionnaire de prestation.

    Pour aller plus loin

    Plus d'info sur le métier

    Les formations qui préparent à ce métier

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d'emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers de la production industrielle et mécanique.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence