Serrurier metallier
métier du BTP

Comment trouver le métier
qui vous correspond ?

Métiers associés : Serrurier alu (H-F), Serrurier soudeur (H-F).

  1. Quelles sont les missions du serrurier métallier ?

    Sur un chantier de construction, le serrurier métallier travaille le métal (acier, fer, aluminium, cuivre, laiton, bronze), des matériaux de synthèse et composites. Le serrurier métallier est chargé de :

    • renforcer la sécurité des bâtiments avec des ouvrages en métal (serrures, blindages de portes, grilles de protections, rampes d’escalier, balcons, balustrades, grilles ouvragées) ou des systèmes électroniques (alarmes, contrôles d’accès, digicodes, etc.),
    • installer toutes les fermetures et gonds des portes, des fenêtres, des volets roulants, des battants, des stores, des clôtures, etc.,
    • réaliser et monter de la menuiserie métallique (portes, fenêtres, vérandas, etc.),
    • construire des bâtiments en charpente métallique ou en couverture acier,
    • fabriquer du mobilier urbain.
     

     

    Ses principales activités ?

    Au-delà de la fabrication de serrures, clés et gonds, le métier de serrurier métallier couvre aujourd’hui un champ d’activités bien plus large :

    • Prise des mesures ; relevés de cote ; croquis.
    • Fabrication de pièces décoratives en métal : traçage, découpage, cintrage, forgeage, perçage, pliage, meulage, ajustage et soudure.
    • Montage des éléments sur le chantier.
    • Installation et maintenance d’équipements de protection électroniques.
    • Montage des fermetures des portes, fenêtres, etc.
    • Pose des vitres.
     

     

    Ses compétences et qualités ?

    De la conception à la pose des éléments, le serrurier met en œuvre des compétences techniques très pointues :

    • Aptitude au dessin.
    • Lecture de plan.
    • Prise de mesures, d’aplomb et de niveau.
    • Maîtrise du travail du métal.
    • Menuiserie : bois, aluminium, PVC.
    • Montage de pièces mécaniques (fermetures, ouvrages en métal, menuiserie, etc.).
    • Connaissances en isolation phonique et étanchéité.

    Ingénieux et créatif, le serrurier métallier possède une bonne aptitude à visualiser en trois dimensions. Il est attentif, habile (son outillage peut être dangereux) et résistant physiquement (travail en hauteur parfois).

     

     

    Comment devenir serrurier métallier ?

    Du CAP (minimum requis) au BTS, l’offre de formation est large :

    • CAP Serrurier métallier
    • BP Serrurerie métallerie
    • Bac pro Ouvrages du bâtiment : métallerie.
    • Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle.
    • Bac techno STI, spécialités génie civil ; génie mécanique, option structures métalliques.
    • BTS Constructions métalliques.
    • MC soudage.
     

     

     

    Dans quel environnement ?

    Au sein d’une entreprise du bâtiment, le serrurier métallier, éventuellement spécialisé dans un domaine de la profession (construction métallique, serrurerie, ferronnerie d’art, menuiserie métallique…), travaille les métaux en atelier à l’aide de machines à commande numérique et pose les éléments sur les chantiers.

     

     

    Avec quelles perspectives d’évolution ?

    Après quelques années d’expérience, le serrurier métallier peut se spécialiser en ferronnerie d’art ou en menuiserie aluminium, devenir chef d’équipe ou même artisan installé à son compte.

    Pour aller plus loin

    Plus d'info sur le métier

     

    Les formations qui préparent à ce métier

     

    Votre prochain emploi
    avec Manpower

    Nos offres d'emploi

    Consultez nos offres d’emploi en CDD, CDI et intérim dans les métiers de la construction et des travaux publics.

    Voir les offres
     

    Nos agences

    Recherchez l'agence Manpower proche de vous, spécialiste du métier que vous recherchez.

    Trouver une agence